top of page

Évolution du mildiou et de la situation phytosanitaire sur notre réseau Phloème Gironde

Dernière mise à jour : 6 févr.

Cet article est issu de l'extranet Phloème, dans lequel nous publions chaque semaine les actualités autour de la situation phytosanitaire, la phénologie, la physiologie, la météo, ainsi que nos conseils et les préconisations collectives, pour le réseau Phloème Gironde et Charentes.


Crédit photo : Phloème


Mildiou : pression toujours élevée, évolution de l'état sanitaire de jour en jour


Etat des lieux au vignoble : intensification des dégâts sur grappes, présence de mildiou mosaïque dans les parcelles les plus touchées


La pression est élevée dans tous les secteurs et les dégâts progressent toujours rapidement dans certains vignobles. Les dégâts sont particulièrement importants dans les vignobles en Agriculture biologique.


Les repiquages sont toujours nombreux sur le haut du feuillage et les entre-cœurs. Les jeunes taches (et même les anciennes) sont très fructifères. Le feuillage est localement très dégradé, avec des taches sur 10 à 30 % du feuillage et la présence de mildiou mosaïque. Il faudra être très vigilant pour conserver un feuillage fonctionnel jusqu'aux vendanges !


En fonction des stratégies appliquées, le cépage, la sensibilité des parcelles et le cumul de pluie enregistré entre le 20 et 22 juin, les symptômes sur grappes ont encore fortement progressé en 7 jours en fréquence et en intensité (en moyenne X 2 et jusqu'à X 4). Les pertes de récolte sont localement importantes (principalement sur merlot) et il est probable que les dégâts vont encore s'accentuer (contaminations de début juillet en cours d'incubation, extension des dégâts par voie vasculaire). Dans certaines parcelles, nous observons un flétrissement de baies saines sur les grappes touchées.


Les intensités d'attaque les plus élevées sont recensées dans les Graves et l'Entre-Deux-Mers, et plus localement dans le Médoc et le Libournais. Même sur des parcelles indemnes avant les pluies du 20 juin, l'état sanitaire s'est dégradé rapidement sur ces 10 derniers jours, ce qui témoigne de la forte intensité des contaminations du 20 au 22 juin.


Surveillez régulièrement l'état sanitaire de votre vignoble car il évolue de jour en jour.


Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)

Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)


Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)

Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)


Modélisations et prévisions : risque élevé de repiquages


Contaminations passées : il faut s'attendre à une progression des symptômes sur feuilles et grappes. Les symptômes issus des pluies ou rosées de début juillet (1, 2, 5, 7 et 9) sont en cours d'incubation. Seuls les repiquages sur feuilles du 1 et 2 juillet sont visibles.

Risque épidémique (EPI), Cf. carte ci-contre. Le risque potentiel est resté très fort et le Sud-Médoc, en raison des pluies abondantes, a connu une hausse du risque potentiel (source IFV et BSV🔗).

Contaminations prévues : les baies deviennent moins sensibles à de nouvelles contaminations mais les averses et rosées pourront engendrer des nouveaux repiquages sur feuilles. Les dégâts sur grappes pourront encore s'étendre par voie vasculaire.



Black-rot : quelques nouveaux symptômes sur baies dans les parcelles préalablement touchées


Etat des lieux au vignoble : nouveaux symptômes sur baies


Des symptômes sur baies sont régulièrement observés. La majorité des baies touchées sont momifiées mais ponctuellement de nouveaux symptômes sont toujours observés.


Certains symptômes sont encore en cours d'incubation (à surveiller).


Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)

Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)


Modélisations et prévisions


Contaminations passées :


  • Pluies du 17 au 22 juin : symptômes visibles.

  • Pluies du 01 au 9 juillet : symptômes sur grappes en cours d'incubation.

Risque épidémique (EPI) : le risque épidémique reste globalement fort à très fort au vignoble (source BSV🔗). Contaminations prévues : la sensibilité de la grappe diminue progressivement du stade fermeture à la véraison. Des nouvelles contaminations pourront avoir lieu en cas de pluie ou de longues durées d'humectation sur les grappes n'ayant pas atteint le début de la véraison.



Oïdium : symptômes réguliers dans quelques parcelles sensibles


Etat des lieux au vignoble : des symptômes sont observés dans 12 % des parcelles visitées. Les fréquences et intensités sont faibles. Dans de très rares cas, des symptômes plus réguliers (jusqu'à 50 - 80 % des grappes touchées) sont visibles.

Risque épidémique (EPI) : le risque épidémique est actuellement faible sauf dans le Médoc qui conserve un niveau fort (source BSV🔗).

Contaminations prévues : la sensibilité des baies diminue à la fermeture de la grappe, mais elles restent réceptives jusqu'à la véraison. Les conditions météo à venir (couvert, forte hygrométrie) sont favorables au champignon.


Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)

Synthèse observations réseau Phloème Gironde du 05/07 au 11/07/2023 (624 parcelles)


Botrytis : symptômes sur baies dans les parcelles sensibles

Les conditions ont été localement favorables au champignon les 4, 5, 7 et 9 juillet. Dans les parcelles sensibles, des symptômes sont observés sur des baies blessées (blessures, perforations), dans des grappes compactes ou dans des entassements de grappes.


L'indicateur de risque « Potentiel de Réceptivité des Baies au Botrytis (PRB) » et l'indicateur NDVI-Bot - un indicateur intégrant la densité foliaire, calculés par l'INRA et financés par le CIVB, sont paru pour 2023. Lire Indicateur INRA - PRB 2023🔗.

Tordeuses : perforations d'Eudémis bien visibles

Le vol d'Eudémis et de Cochylis s'affaiblit.


Les perforations d'Eudémis sont en augmentation. Localement nous atteignons 20 à 70 % de foyers de perforations. Un état des lieux est en cours et sera poursuivi la semaine prochaine.


La pression est plus forte qu'en première génération et certaines parcelles nécessiteront une intervention en 3ème génération.


Selon nos estimations, le troisième vol pourrait débuter vers le 22 juillet dans les terroirs précoces (à confirmer).


Autres


  • Cicadelles vertes : la population larvaire est en augmentation mais seulement 3% des parcelles observées présentent plus de 50 larves pour 100 feuilles. Les grillures sont peu présentes pour le moment.

  • Drosophiles suzukii : la majorité des plantes hôtes sont encore peu attractives car les fruits ne sont pas encore à maturité. A l'exception des pièges positionnés proches de Cornouiller sangain, les captures dans l'environnement sont faibles.

  • Esca et BDA : symptômes en augmentation au vignoble. Forme apoplectique localement observée.



Logo Phloème

52 vues

Posts récents

Voir tout

Kommentarer


bottom of page